Apaiser la dépression avec la sophrologie

La dépression est souvent mal comprise et banalisée, pourtant les personnes en souffrances se décrivent comme au coeur d’un « ouragan » qu’ils surmontent avec difficulté. Comment y parvenir, comment vaincre cette dépression interne ?

La dépression, c’est quoi ?

Je qualifie la dépression comme un « orage intérieur » très violent accompagné d’un éventail de symptômes et de ressentis « foudroyants ». Des ruminations mentales excessives (ce sont souvent les mêmes phrases, pensées ou idées qui tournent en boucle dans la tête), une anticipation négative de l’avenir, une grande fatigue, une incapacité à dormir, un sentiment de désespoir très intense, une perte de motivation, des pensées morbides, une diminution de la confiance en soi, des tensions physiques ou des pertes d’appétits… le patient à la sensation d’être totalement ravagé ! C’est plus que du mal-être, c’est du « manque à être », le corps ne semble plus être le lieu de vie.

Quelles sont les origines de la dépression, pourquoi s’est-elle installée ?

Avant l’état de dépression, il y a eu une compression très intense. Le mot même est très significatif, il indique que quelque chose a été comprimé, c’est la signification de déprimé. Les causes de dépressions sont multiples et varient d’un individu à l’autre. Une pression professionnelle ou personnelle, un deuil, une séparation, une rupture génèrent des émotions très intenses, de la fatigue ou un épuisement total. C’est comme le ballon qui gonfle de trop et qui finit par éclater. Mais la personne n’éclate pas puisque ce n’est pas un ballon. Elle va se « dégonfler » lentement, petit à petit perdre son énergie, sa motivation intérieure, s’épuiser pour DEVENIR LA DEPRESSION. 

Comment vaincre la dépression ?

En fait, on ne va pas vaincre la dépression, on ne repart pas en guerre ou en bataille contre quelque chose !!! L’objectif en sophrologie est de l’atténuer, de l’apaiser, de la transformer ou de la dissiper, comme l’orage qui disparaît après la tempête. Par quels moyens ? En installant de nouvelles conditions « météorologiques » : du bonheur, de la sérénité, de la chaleur au coeur du corps et de l’esprit. L’objectif est que la personne puisse mobiliser ces nouvelles ressources par le biais d’exercices de respiration, de relâchement corporel et mental ou de visualisation positive. Ce sont des techniques très simples, en général 6 à 10 séances suffisent pour accéder à la sérénité, la santé et retrouver le calme intérieur. Un suivi psychologique ou un traitement thérapeutique est également recommandé.

Article écrit par Léa Gluszak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s