Sport & Sophrologie : « se configurer » pour la performance

La préparation mentale et physique est le principe fondamental dans le domaine de la performance sportive, dans lequel tout individu souhaite exceller. Les articles de journaux, de magasines, l’analyse des matchs ou de compétitions font de plus en plus référence à cette fameuse préparation, qui est souvent mise à toutes les sauces : yoga, massage, complément alimentaire, kinésithérapie, ostéopathie…, et j’en passe ! Comment peut-on se préparer dans les meilleures conditions ? Peux t-on trouver une méthode afin d’être autonome, plus serein, apprendre à gérer son égo ou ses douleurs pour faire progresser ses capacités sportives et humaines ?

La sophrologie est une méthode qui travaille les « rouages » du système émotionnel, avec des outils spécifiques, tels que les techniques de relaxation, de visualisation, de respiration et de mobilisation des ressources. L’individu va apprendre à réguler ses états émotionnels tel que l’inquiétude, la colère ou la déception, pour cultiver les émotions de bien être, telles que la confiance, l’enthousiasme et l’optimisme. Apprivoiser son esprit et son corps, c’est le chemin de la réussite !

Je vous explique. L’entraînement intensif et régulier est un élément indispensable pour se perfectionner, afin d’améliorer son geste encore et toujours, de gagner en dynamisme ou en force musculaire. Cependant, je constate grâce aux témoignages de patients très sportifs, que parfois l’entraînement ne suffit pas. En effet, le sportif prends conscience qu’il doit lutter contre la lassitude, le manque de motivation, la peur d’échouer, les douleurs physiques et le stress qui s’installe, qui freine sa progression, provoquant parfois l’échec lors de courses ou de compétitions. Souvent, il se sent démuni face à cette multitudes de soucis et a peu de moyens pour y remédier. C’est vrai que l’ostéopathie, les massages, les plantes ou les compléments alimentaires peuvent aider à réguler ces états de difficultés mais ça ne résout toujours pas tout. De plus systématiquement, la personne doit également se déplacer chez le thérapeute en question pour résoudre la difficulté rencontrée. C’est pourquoi, la sophrologie peut être un bon complément, un nouveau moyen pour répondre vraiment à la demande du sportif quelques soient les circonstances de la journée ! C’est ça qui fait la force et la stabilité de l’état de santé de l’individu, savoir « s’auto gérer » pour devenir responsable, acteur de son bien être. La sophrologie est une excellente méthode pour « s’auto soigner », « s’auto motiver » ou « s’auto détendre ».

L’objectif de la préparation mentale et physique du sportif est d’amener ce dernier à mettre au point une « boîte à outils sophrologiques » personnalisée qu’il utilisera en autonomie. C’est ce que j’appelle « la responsabilité juste » en sophrologie . Elle offre des outils adaptés au sportif pour remédier aux soucis du quotidien. Bien sûr, cela demande un peu d’investissement de sa part, d’abord un entraînement régulier aux techniques avec le sophrologue puis ensuite seul à la maison ou dans d’autres circonstances ( dans  une file d’attente, dans une voiture, lors de l’endormissement) pour gagner en potentiel. Avec l’aide des exercices, le corps se détendra facilement, les muscles après l’effort se relâcheront  plus rapidement pour une meilleure récupération. La sophrologie remet le cerveau à « zéro », elle coupe l’anticipation négative future. Reposer le mental c’est aussi reposer le corps, les deux sont fondamentalement liés, l’un ne peut pas fonctionner sans l’autre.

La sophrologie renforce la technique, le geste précis du sportif. En effet, par exemple l’exercice de « sophro-projection future » renforce le geste ou l’épreuve qu’il souhaite acquérir. Des études montrent que le cerveau ne sait pas faire la différence entre la réalité et ce qui est imaginé (un article pour comprendre : http://www.inrees.com/articles/imaginaire-nouvelle-realite-scientifique). Pendant la séance, le sophrologue  lui propose de se projeter dans  la situation avec toutes les sensations associées (couleurs, lieu, personnes, sensations du corps, sons, sentiments, émotions…), c’est aussi une forme d’entraînement, c’est un réel atout ! Les plus grands sportifs comme Nadal, Yannick Noah et d’autres ont pratiqué ce type de techniques et c’est une des clés de leur succès, de leur réussites incroyables !

Le témoignage de Yannick Noah sur la Sophrologie : 

« En découvrant la sophrologie, j’ai appris beaucoup de choses sur moi, sur ma façon d’être sur le court, et puis cela a bien entendu débordé sur ma vie personnelle. Mais au départ, les résultats sur le court étaient vraiment flagrants. L’expérience consistait à apprendre à se relaxer, à se retrouver en situation. J’avais des images dans la tête. Des choses médiatiques liées à un sentiment d’injustice. J’avais souvent l’habitude d’avoir le public avec moi, et quand je le sentais hostile, je ne me sentais pas bien. Ou alors une faute d’arbitrage, ou jouer contre quelqu’un que j’aime ou contre quelqu’un que je déteste. Chaque fois je n’arrivais pas à jouer pleinement, à donner le meilleur de moi-même. Or quand je me trouvais dans cet état de relaxation – sans aucune pression extérieure – j’intériorisais ces images. J’avais une réaction physique qui était terrible. J’étais tout d’un coup très, très lourd, je commençais à avoir des couleurs au dos, aux genoux… Grâce à la sophrologie, j’ai appris à retrouver la légèreté, la clarté dans la tête et dans le corps. Ça se passe en quelques secondes. Ensuite on anticipe ce qui se passe sur le court. »

Article écrit par Léa Gluszak

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s